F.A.Q.

- Comment a été élaboré Mon Conseiller d’Orientation.fr ?
- À quel age peut-on faire ce bilan d’orientation?
- Qu'est ce qui garantit la confidentialité ?
- Faut-il s'orienter vers le premier métier ?
- À quoi correspond le capital métiers ?
- Il y a peu d'informations demandées. Pourquoi ?
- Quel degré de confiance peut-on avoir ?
- A qui s'adresse Mon Conseiller d’Orientation.fr ?
- Combien de métiers sont référencés ?
- Est-ce que tous les métiers sont référencés dans Mon Conseiller d’Orientation.fr?
- Si il y avait plus de métiers, le système serait-il meilleur ?



Comment a été élaboré Mon Conseiller d’Orientation.fr ?

Mon Conseiller d‘Orientation.fr a été élaboré à partir de plusieurs dizaines d‘année de travaux de recherche, de l’expérimentation sur plusieurs dizaines de milliers de personnes et de l’utilisation des grandes théories psychologiques universelles ainsi que des mathématiques de haut niveau. Sa méthodologie est protégée auprès de l’institut National de Propriété Intellectuelle.

« Retour

À quel age peut-on faire ce bilan d’orientation?

De 15 à 77 ans....et plus si curiosité. Ceux qui ont déjà une certaine maturité peuvent faire ce bilan vers 14 ans.

« Retour

Qu'est ce qui garantit la confidentialité ?

D’abord un pseudo est anonyme.
Ensuite, mon Conseiller d‘Orientation.fr s'est engagé auprès de la CNIL, mais aussi auprès des utilisateurs, à détruire les réponses dès que le bilan est terminé.

« Retour

Faut-il s'orienter vers le premier métier ?

Le choix définitif de l'orientation vous appartient. Vous pouvez tenir compte des filières de formations, de leur durée et de leur coût, des débouchés des métiers, etc, et surtout de votre préférence personnelle. Mais tous les métiers cités sont envisageables.

« Retour

À quoi correspond le capital métiers ?

Le capital métiers est constitué de l'ensemble des métiers qui correspondent le mieux à un individu et qu'il est capable d'exercer dans de bonnes conditions. En fonction du niveau scolaire acquis ou envisagé, le Capital Métiers est complété par les métiers du niveau scolaire inférieur (solutions de secours) et du niveau scolaire supérieur (effort scolaire supplémentaire)

« Retour

Il y a peu d'informations demandées. Pourquoi ?

Mon Conseiller d’Orientation.fr est universel et ne fait aucune distinction de race, de sexe ou de religion. Les informations demandées ne servent qu'à connaître les tranches d'age, la région et la situation actuelle ; elles permettent de faire évoluer le produit en fonction des utilisateurs. Les autres informations servent au test.

« Retour

Quel degré de confiance peut-on avoir ?

Mon Conseiller d’Orientation.fr effectue son expertise sur la personne que vous lui avez décrite. Il ne porte aucun jugement et vous fait entièrement confiance sur les informations que vous lui donnez. Donc, sur ces bases, au moment ou vous passez le bilan, il détermine les métiers qui conviennent le mieux.

« Retour

A qui s'adresse Mon Conseiller d’Orientation.fr ?

En priorité aux jeunes qui veulent faire ou consolider un choix d'orientation. Mais aussi aux actifs et aux retraités qui sont curieux de savoir ce qu'ils auraient pu faire. Et aussi a ceux qui ont des incidents de parcours professionnels et qui doivent se ré orienter.

« Retour

Combien de métiers sont référencés ?

Actuellement, il y en a plus de 600. Mais ce chiffre peut varier car de nouveaux métiers peuvent être ajoutés et des métiers existants peuvent disparaître. La mise à jour est immédiate dès que nous en avons connaissance.

« Retour

Est-ce que tous les métiers sont référencés dans Mon Conseiller d’Orientation.fr?

Non, et heureusement car les résultats seraient d'une qualité bien inférieure à ce qu'ils sont. Mais, on peut en ajouter en temps réel, à tout moment.

« Retour

Mais, si il y avait plus de métiers, le système serait-il meilleur ?

Pas du tout, et il ne faut pas confondre quantité et qualité.
Exemple : au lieu de mettre prof de langues, on pourrait mettre les profs de toutes les langues (anglais, espagnol, chinois, arabe, etc). Il y en aurait une bonne quinzaine. Et ensuite, pour celui qui a des aptitudes pour être prof de langue, il sortirait les 15 types de professeurs et il n'y aurait plus de place pour les autres métiers. Le Capital Métiers serait très incomplet.

« Retour